Assainissement collectif des eaux usées

Etude-diagnostic / Etude patrimoniale et schéma directeur eaux usées

(réseaux unitaires ou séparatifs, ouvrages connexes et stations d’épuration) :

          – analyse de l’état initial : repérage du système et cartographie sous SIG,

          – quantification et qualification des flux : mesures de débit et de pollution, sectorisation des intrusions d’eaux claires parasites permanentes et pluviales, modélisation des réseaux,

          – localisation précise des anomalies et investigations complémentaires : inspections télévisées, tests à la fumée et contrôles au colorant,

 

Elaboration de programme pluriannuel de travaux :

          – proposition d’aménagements : chiffrage et comparaison technico-économique des solutions,
          – phasage et hiérarchisation des d’investissements,
          – calcul de l’impact sur le prix de l’eau des aménagements proposés.

 

Etude d’opportunité du transfert de la compétence « assainissement ».

 

Zonage d’assainissement « eaux usées » et règlement :

          – définition de l’aptitude des sols à l’assainissement non collectif et des contraintes environnementales : pentes, urbanisme et aménagements parcellaires,…

          – études et comparaison technico-économique de scénarios d’assainissement (investissement et exploitation) : assainissement collectif, non collectif et semi-collectif
          – établissement du zonage de l’assainissement collectif / non collectif en fonction des enjeux techniques, humains, environnementaux et urbanistiques,

          – définition des règles de gestion, d’aménagement et d’entretien.

 

Bilan de fonctionnement de stations d’épuration :

          – lors de la réception d’ouvrages neufs ou pour les calculs de redevance,
          – contrôles dans le cadre de l’autosurveillance réglementaire.

 

Expertises approfondies

dans les domaines de l’aménagement du territoire, la métrologie, des diverses investigations de terrain et la modélisation hydraulique de réseaux.

 

Conception ou réhabilitation des systèmes :

          – dimensionnement des ouvrages (canalisations, stations de relèvement, stations d’épuration…),
          – impacts hydrauliques,
          – rendement,…

 

Développement des techniques innovantes et alternatives au traitement des eaux usées classiques :

procédés extensifs de type lits à macrophytes/rhizophytes (lits plantés de roseaux), lagunes, bambous, lombristation, infiltration, réutilisation des eaux issues de l’épuration…

 

Etude de filières d’élimination et de valorisation des boues et des sous-produits

issus de l’épuration des eaux usées.